Aller au contenu principal

Retour sur le 8e Forum de l'Illettrisme

Entretien avec Danielle Joannes, Vice-Présidente de la Fédération du Crédit Mutuel Méditerranéen

Retour sur le 8e Forum de l'Illettrisme

Entretien avec Danielle Joannes, Vice-Présidente de la Fédération du Crédit Mutuel Méditerranéen

 

8e-forum-illettrisme-art.jpg

 

Bonjour Danielle Joannes, vous êtes vice-présidente de la Fédération du Crédit Mutuel Méditerranéen, mais aussi présidente de votre caisse et présidente de district. Expliquez-nous comment vous en êtes arrivée là ?

J’ai commencé mon parcours professionnel en 1961 dans une banque concurrente. C’est en 1978 que je suis devenue administratrice de la caisse de Crédit Mutuel d’Aubagne. J’ai vite pris goût au fait de participer à l’engagement de ma banque sur le territoire. C’est tout naturellement qu’en 1992, je suis passée présidente puis présidente de district en 2009, puis vice-présidente fédérale. Aujourd’hui j’ai aussi des fonctions à la BECM et la Caisse Fédérale. Mais il va malheureusement bientôt falloir que je m’arrête car j’atteins la limite d’âge.

Pouvez-vous nous raconter en quelques mots l’histoire du forum Illettrisme ?

Tout a commencé avec le parrainage d’un autre évènement, le « Printemps des poètes », organisé par la bibliothèque l’Alcazar de la ville de Marseille. Jacques Betti, ancien président du district, a vite compris au fil des dossiers présentés l’importance de la thématique de la lutte contre l’illettrisme. Une thématique qui s’intégrait complètement dans les valeurs portées par le Crédit Mutuel, celles d’égalité et de solidarité.

A l’époque, on ne faisait que récompenser les associations qui présentaient des dossiers. Et puis, on s’est dit qu’on pouvait faire plus. L’illettrisme est un véritable fléau qui touche toutes les tranches d’âge. En France 7 % de la population est dans cette situation ; plus de la moitié ont plus de 45 ans. C’est pour sensibiliser plus encore et aider les associations dans leur action que l’idée de forum est née.

Aujourd’hui nous en sommes à la 8ème édition, cette année 45 dossiers ont été présentés et comme à chaque fois 13 ont été récompensés.

Comment s’organise cette journée ?

C’est d’abord un gros travail de préparation réalisé en grande partie par les équipes communication de la Fédération de Crédit Mutuel Méditerranéen. Pour la seconde année consécutive, ce 8e Forum illettrisme, qui illustre la promotion du développement de politiques de lecture, a bénéficié du soutien de la Fondation du Crédit Mutuel pôle « lecture ». Cette année avec la densité du programme, nous avons décidé de passer d’une matinée à une journée complète.

Après la traditionnelle inauguration, c’est notre parrain, différent chaque année, qui fait son intervention. Pour cette édition nous avons eu l’honneur d’accueillir Franz Olivier Giesbert, l’écrivain et journaliste. Viennent ensuite les bonnes pratiques des 13 lauréats et la remise des prix. L’après-midi est quant à elle consacrée à des témoignages, des échanges, des conférences-débats qui s’enchainent toutes les 30 minutes.

Un dossier parmi ceux que vous avez vu passer vous a-t-il marqué plus qu’un autre ?

Tous les « dossiers » sont remarquables. Toutes les idées sont bonnes et mériteraient d’être diffusées. Mais pour répondre à votre question, je me souviens de cette directrice d’école qui avait monté son projet à partir d’un simple constat. Elle avait découvert que les parents de certains de ses élèves n’arrivaient pas à lire les papiers administratifs qu’elle leur faisait suivre. Au lieu de laisser tomber, elle avait mis en place des ateliers de lecture et d’écriture avec eux.

Le plus drôle dans l’histoire c’est l’esprit de stimulation né de cette initiative. Les enfants challengeaient leurs parents et inversement. La courbe de leur apprentissage fut bien au-delà de ses espérances.

Ce qui m’a touchée c’est cette abnégation. Etre juste à l’écoute des autres, de leurs besoins et les aider plutôt que de les juger peut vraiment nous aider à soulever des montagnes.

Qui est le lauréat de cette édition ?

Il s’agit de l’association Champ contre champ qui été récompensée pour le projet « sur la route de l’égalité » un journal publié par le club de la presse et diffusé auprès d’un public jeune dans les quartiers Nord de Marseille. Créé il y a 4 ans, il est réalisé par les élèves du collège Edouard Manet sur leur temps libre.

C’est un moyen unique de favoriser la pratique de l’écriture, d’encourager la lecture mais aussi d’amener les jeunes à s’ouvrir au monde et aux autres. Au-delà de l’illettrisme nous sommes en totale cohérence avec notre volonté de créer du lien au niveau local.

Si je veux déposer un dossier, comment dois-je procéder ?

L’appel à candidature est lancé dès le 1er septembre. D’ici là vous pouvez contacter le service communication, Fabrice Le Ru qui pourra répondre à vos questions.

Mail Fabrice Le Ru : fabrice.leru@creditmutuel.fr

Merci pour cet échange et bravo pour ce bel évènement.

Les médias en ont parlé :

 

Newsletter

Ne ratez aucune publication
du groupe Crédit Mutuel

Abonnez-vous à « Autrement dit », la newsletter du groupe
Crédit Mutuel et découvrez, au travers de quatre axes, les projets d’hommes et de femmes qui participent au dynamisme du groupe dans l’ensemble des territoires.