Aller au contenu principal
Carrières

  Interview

Vanessa Fourmond, Concepteur animateur de formation, Crédit Mutuel Maine Anjou Basse-Normandie

"Nous devons imaginer les besoins de demain."

Vanessa Fourmond
Concepteur animateur de formation,
Crédit Mutuel Maine-Anjou, Basse-Normandie

 

   

“Nous aidons également les collaborateurs à s’approprier les nouvelles technologies.”

img1.png

 

Pour la jeune génération, travailler dans la banque peut s’apparenter à rejoindre un secteur qui semble bien loin du digital et des nouvelles technologies en général.

Bien au contraire, les banques sont en pleine révolution digitale. Et le Crédit Mutuel Maine-Anjou Basse-Normandie n’est pas en reste et souhaite instaurer une relation phygitale avec ses clients : proposer ainsi aux sociétaires des outils digitaux pour valoriser plus encore les temps de rendez-vous en Caisse.

Aujourd’hui le client veut entrer en relation avec sa banque mais ne se déplace plus pour le faire, il se connecte via son smartphone, sa tablette ou son ordinateur. Nous nous devons de l’accompagner partout et quand il le souhaite. C’est pour cela que nous aidons également les collaborateurs à s’approprier les nouvelles technologies.

Est-ce à dire que la banque est un secteur qui innove autant, sinon plus, que les autres ?

Nous sommes pleinement conscients qu’un secteur qui s’exonèrait de ces outils ou qui s’approprierait ces technologies tardivement renverrait une image désuète, manquerait de dynamisme et de compétitivité. Certains secteurs comme l’industrie automobile, la grande distribution ou les services à la personne ont dû également entamer cette révolution.

Pour autant, créer des outils pour des outils n’aide ni le client ni le collaborateur. Nous devons imaginer les besoins de demain. Le Crédit Mutuel par exemple expérimente et utilise aujourd’hui l’intelligence artificielle afin d’aider les conseillers et fluidifier les échanges. Aussi, nous travaillons sur un assistant virtuel qui aidera les collaborateurs dans leurs recherches d’informations en intranet.

 

 

Et sur la formation ?

Il en est de même pour la formation. Nous utilisons depuis un an et demi une plateforme digitale d’auto-formation qui permet aux collaborateurs d’accéder à de nombreux modules, soit en libre-service soit pour répondre à des obligations de formation. C’est l’exemple de la règlementation bancaire qui nécessite de former en nombre nos collaborateurs sur un temps souvent restreint. Il est plus aisé pour chacun de planifier son temps de formation directement sur son poste de travail plutôt que de quitter sa caisse ou son service avec les contraintes d’organisation et de logistiques que cela suppose.

Pour autant, comme dans la relation client, il ne s’agit pas de passer du tout présentiel au tout digital mais de proposer aux salariés Crédit Mutuel Maine-Anjou Basse-Normandie des contenus qualitatifs aux formats pédagogiques adaptés aux besoins.

Cette plateforme digitale est donc essentielle dans l’évolution des carrières de chacun.

En effet elle a cette vocation. On y trouve aussi bien du contenu formatif (actualisation de connaissances, acquisition de nouveaux savoirs, maitrise des savoirs faire..) que des activités pédagogiques types tests d’évaluation, sondages… De même qu’il était difficile hier d’imaginer un monde sans internet, aujourd’hui nous n’imaginons pas non plus une banque sans nouvelles technologies. Et pour cela, nous construisons un modèle où chaque (futur) collaborateur peut mettre au service du collectif ses compétences digitales.

 

img2.png

 

   

“Le Crédit Mutuel par exemple expérimente et utilise aujourd’hui l’intelligence artificielle .”