Les Crédits Projet Personnel en partenariat avec le Secours Catholique ont été à l'origine mis en place lors de l'explosion d'AZF.

Le Microcrédit s'est depuis inséré dans un dispositif d'Etat géré par le Fonds de Cohésion Sociale qui prend à sa charge 50% du risque sur crédit complété par Créavenir (Midi-Atlantique) pour le complément de couverture du risque. Cette garantie permet d'offrir des conditions au niveau du Marché, révisées à 3% hors Assurance à compter du 1er septembre 2017. 80% des dossiers ont trait à la mobilité, achat d'un véhicule ou passage du permis de conduire pour aider de manière concrète à la réinsertion à travers la recherche d'un emploi.

En janvier 2014, le Conseil Fédéral a réaffirmé le caractère prioritaire de ce partenariat, déployé sur les 10 départements de son territoire. Favoriser l'inclusion bancaire à travers le « Microcrédit » est une ambition qui engage chaque Caisse de Crédit Mutuel.