La violence de la pandémie du Covid-19 a surpris et désorganisé l'État, l'institution hospitalière et les entreprises, mais aussi les salariés et les CSE. Les salariés se sont trouvés confrontés à un confinement difficile à vivre dans des logements exigus pour beaucoup, et le télétravail a envahi la sphère professionnelle et privée sans négociation individuelle préalable.

Découvrez dans cette lettre, un état des lieux (au 14 octobre) sur le rôle que peut jouer le CSE dans cette période si particulière tout en préservant leurs droits, en matière de dérogations aux droits du CSE et au droit du travail qui vont subsister.