Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, et les banques françaises, ont présenté le 4 mars les modalités du dispositif de prêts participatifs avec le soutien de l'État.

Objectif : relancer l'investissement des entreprises dans leur perspective de développement nécessitant de renforcer leur bilan.

Le Crédit Mutuel, pleinement mobilisé, y contribuera dès avril prochain.

« Comme depuis le début de la crise sanitaire, la profession bancaire reste mobilisée auprès des pouvoirs publics pour soutenir les entreprises et les aider à construire les conditions de leur relance.
Ce dispositif de prêts participatifs relance a pour vocation de répondre à des besoins qui ne trouvent pas actuellement de solutions adaptées. Dans un contexte de crise impactant directement les entreprises, la possibilité de renforcer la structure des bilans est essentielle.
La profession bancaire tient à saluer l'ensemble des parties prenantes qui co-construisent, sous l'autorité de l'Etat, ce dispositif fondé sur un principe d'efforts partagés. La mobilisation collective permettra de faire de la relance un succès. ». Philippe Brassac Président de la FBF