Fier de faire partie des signataires les plus avancés du Global Compact, le groupe Crédit Mutuel comforte son positionnement avec le même niveau de reporting (maximum) qu'en 2020

Initié en 2000, le Global Compact a pour objectif l'adoption volontaire, par les entreprises, d'une démarche de progrès responsable, en les invitant à intégrer dans leurs stratégies et leurs activités dix principes fondamentaux1 relatifs au respect des Droits Humains, aux normes internationales du travail, à l'environnement et à la lutte contre la corruption.

Aujourd'hui, avec le renouvellement de sa note maximale au Global Compact et un niveau de reporting élevé par rapport aux attentes, le groupe Crédit Mutuel conforte son positionnement et le degré d'exigence qu'il s'est fixé dans la mise en œuvre des actions engagées en faveur du climat. Un bon exemple étant la sortie définitive du charbon à horizon 2030 avec des initiatives immédiates comme la vente de 500 millions d'euros de positions, l'arrêt d'activité avec 417 entreprises charbonnières et du financement des projets d'hydrocarbures non conventionnels comme les sables bitumineux, du gaz et du pétrole de schiste. Tous les réseaux du groupe multiplient également les initiatives pour contribuer à transformer notre économie sur le plan environnemental et construire une trajectoire respectueuse de l'Accord de Paris.

Après avoir été début juillet la première banque mutualiste française à rejoindre l'alliance bancaire Net Zéro (action menée par le secteur bancaire et coordonnée par les Nations Unies qui s'inscrit dans l'Objectif de neutralité carbone), et pour mesurer son implication, le groupe Crédit Mutuel vient de publier son premier rapport de Principes pour une banque responsable ainsi que son Rapport de performance extra-financière2.

Communiqués de presse