Les banques françaises réaffirment leur total soutien envers les professionnels dont l'activité est impactée par la crise sanitaire.

Pleinement mobilisées aux côtés des entreprises depuis le début de la crise sanitaire par des mesures massives, elles s'engagent à accepter systématiquement toute demande de décalage d'un an supplémentaire de l'amortissement du capital du PGE, formulée par une entreprise ou un professionnel qui en ressent le besoin, quel que soit son secteur.

Elles accorderont par ailleurs de manière personnalisée, les moratoires ou les reports d'échéances nécessaires aux entreprises ou professionnels subissant toujours des restrictions d'activité.

Les banques françaises renouvellent ainsi leur volonté de tout mettre en œuvre pour soutenir leurs clients et leur permettre de surmonter cette période.

« Cette nouvelle vague ne doit pas décourager les acteurs économiques de notre pays. Nous sommes et serons là pour les soutenir. Le dialogue avec leurs banquiers est essentiel. C'est la force du modèle relationnel français que de pouvoir rechercher, en proximité, avec chacun de nos clients, toutes les solutions possibles. Cette bataille pour sauvegarder notre économie sera gagnée ». Philippe Brassac Président de la Fédération Bancaire Française (FBF)