Comme elles le font depuis le début de la crise sanitaire, les banques françaises soutiennent l'économie, accompagnent les entreprises et adaptent leurs dispositifs en fonction de l'évolution de la situation. C'est plus que jamais nécessaire dans la période actuelle.

Bien avant la phase des premiers remboursements de PGE (avril 2021), les banques réaffirment que le dialogue personnalisé permettra des solutions adaptées à chaque situation.

« Avec tous les représentants du monde de l'entreprise et les pouvoirs publics, nous nous engageons à accompagner l'économie de notre pays pour franchir cette période difficile. Permettre aux entreprises, dans le dialogue avec leurs conseillers bancaires, d'amortir de façon adaptée leur PGE est un engagement supplémentaire que nous prenons. La relation personnalisée doit permettre de trouver la solution adaptée à chacun. C'est la force du modèle de proximité des banques françaises. Nous continuerons à répondre présent ». Philippe Brassac Philippe Brassac Président de la FBF